Contact

Accueil > Rencontre-avec-marc-henri-lun-des-plus-anciens-jeunes-da-bras-ouverts-
Marc-Henri

Rencontre avec Marc-Henri, l'un des plus anciens jeunes d'A Bras Ouverts!

Le 15 juin 2021

Au départ j’ai connu l’association grâce à une de mes cousines qui était accompagnatrice dans le groupe parisien des Rois Mages. Ce groupe s’est scindé et a donné naissance à La Grande Vadrouille, groupe que j’ai rejoint lors de sa création et avec lequel je pars encore en week-end ! 

Quand je suis arrivé, en 1992, à 14 ans, l’association venait de créer un premier groupe de province. À Bras Ouverts a bien grandi puisque qu’aujourd’hui elle est présente dans 12 villes ! C’est amusant car au début je connaissais tout le monde et aujourd’hui, avec la multiplication des groupes, je connais peu d’accompagnateurs mais beaucoup d’entre eux, privilège de l’âge, me connaissent. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire avec ma longue expérience au sein de l’association, mes débuts avec À Bras Ouverts ont été difficiles. Mais c’est là où j’ai compris tout le sens de l’association, que les gens y ont vraiment les bras ouverts. Comme j’étais ado, je me suis rapidement lassé des jeux, chansons etc que l’on fait en week-end ABO, et j’ai décidé d’arrêter, mais l’envie de repartir avec l’association a finalement été plus forte !

Il y a plusieurs raisons qui font que je suis actif depuis aussi longtemps dans l’association. Tout d’abord, ce qui me plait le plus à À Bras Ouverts ce sont les balades. Vous êtes les seuls amis à m’inviter à me balader régulièrement le week-end. 

La deuxième chose c’est que l’on peut avoir l’occasion de faire des choses différentes du quotidien pendant les week-ends. Par exemple, lors d’un séjour avec mon groupe, je suis monté jusqu’à la basilique du Mont Saint-Michel et ça je ne l’aurais jamais fait sans l’association !  Car même si je suis bien entouré de ma famille, face au handicap, il y a besoin de relais et ABO est un de ces relais d'amour bienveillant dont les parents et les jeunes ont tant besoin aujourd'hui.

À toutes les familles qui hésitent à inscrire leur enfant en week-end, lancez-vous !  Les week-ends se passent toujours très bien. Les accompagnateurs sont des gens sympathiques et on passe de supers bons moments. Si je devais résumer un week-end ABO en 3 mots je dirais “super”, “joie” et “fête” ! 

Et à tous les futurs bénévoles qui nous lisent, engagez vous, nous avons besoin de vous pour partir en week-end ! 

Je ne sais pas où l’association en sera dans dix ans mais je suis confiant qu’elle aura encore grandi et qu’il y régnera toujours cette bienveillance et cette fidélité si caractéristiques d’À Bras Ouverts. Soyons confiants dans l’avenir !

Partager cet article